L’oreille du stadium semaine 33

Plaisants mais peu concrets

Moins lucratif que la Premier League anglaise qui a repris ses droits voici sept jours, le championnat de 2ème ligue interrégionale n’en reste pas moins une attrayante zone fertile au sein de laquelle rudesse athlétique et prouesses techniques vont volontiers de pair. Gourmands, l’on s’est permis de goûter un peu à tout. Témoignage.

08h15, un réveil en sursaut et en sueur. Accueillis par une météo capricieuse et un ventilateur en pré-retraite comme unique camarade de chambre, nous sommes prêts à attaquer cette journée avec notre immuable aspiration secrète de vouloir changer le monde. Dans cette attente infinie, le ballon rond soigne nos plaies et combat notre ennui. Sur les coups de 13h30, du côté de West Ham, le professeur Guardiola et ses garçons terribles de City avaient pris la peine de redonner un sens à nos existences en offrant aux observateurs un apéritif copieux et de grande qualité. A un millier de kilomètres de là, le plus pragmatique Steve Langel décortiquait les ultimes détails avant l’entrée en lice de ses disciples. Désireux d’en découdre face à un effectif réserve de Köniz bien en jambe, les locaux allaient se faire surprendre en plein temps fort. Avant l’entracte, le régulateur Wayan Ducommun rétablissait néanmoins la parité d’une inspiration lointaine et bien sentie. Un caramel sous la latte avant le thé pour sucrer un peu plus cette opposition qui prendra une tournure déjantée à l’approche du dernier quart d’heure. Deux penaltys de chaque côté et un tir adverse dévié. Tout cela en l’espace de trois minutes et qui hélas décideront du sort de cette partie (2-3). Pêchant dans le dernier geste, les Sang et Or auront l’opportunité de rectifier le tir ce samedi lors de leur expédition à Konolfingen. Un cadre bucolique qui n’a jamais vraiment réussi à l’équipe fanion, elle qui n’est jamais parvenue à s’extirper du piège local en quatre confrontations (1 nul pour 3 défaites).

Des entames encourageantes

Le contradicteur Haute-Ajoie en pénurie d’éléments viables, la seconde garniture a dû patienter trois jours supplémentaires avant de retrouver les joies de la compétition. En Coupe jurassienne ce mardi et devant ses fidèles, elle s’est brillamment imposée 3-2 après avoir pourtant été menée 2-0. Dane Imbriano, Suleiman Bigirimana et Clément Geiser à chrono écoulé ont endossé le costume d’héros du soir. Quant à la « 3 », cette dernière carbure à plein régime en ce début d’exercice. A Courfaivre samedi (0-3) puis à Undervelier face à Haute-Sorne cette semaine (0-4), elle a joint maîtrise et détermination offensive. A relever l’intégration dans le contingent du revenant Erjol Skenderi, grande promesse du football continental et ancien joueur de la première et seconde équipe. L’énième challenge d’un long vécu marqué dernièrement par des faiblesses musculaires. Les choses sérieuses démarrent également pour la relève. En ce festif week-end de Fête des Saisons, les juniors A, B, C1, C2 et Db auront à cœur de négocier ce premier contour du championnat de manière sereine et conquérante. (L’Oreille du Stadium)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.